Prêts au travail hybride, les Français attendent des changements

13 octobre 2021
Alors que l’épidémie de coronavirus avait contraint de nombreux salariés à rester chez eux en télétravail, il est désormais possible de retourner à son bureau d’entreprise. Le retour au travail s’accompagne souvent de questionnements légitimes quant à la meilleure organisation du travail à adopter. Le travail hybride, oui, mais à certaines conditions !

Comment renforcer le bien-être au travail ?

Pour de nombreux salariés, le travail hybride doit aller de pair avec une certaine idée du bien-être au travail : environnement apaisant et calme, équipement de travail à la pointe avec une caméra et un éclairage appropriésécurité informatique avérée grâce à l’utilisation d’un réseau privé virtuel sécurisé… Dans la mesure du possible, les gestes barrières doivent continuer à être suivis à la lettre, car la crise sanitaire est toujours d’actualité même si le vaccin fait son chemin, et les salariés vulnérables doivent nécessiter une attention particulière. Un retour au travail réussi, c’est aussi un moyen efficace de lutter contre l’isolement social, que beaucoup de salariés ont enduré au plus fort de la pandémie.  

En quoi le télétravail peut-il favoriser notre retour au travail ?

Le télétravail, c’est aussi l’acquisition de méthodes de travail et de process qui peuvent s’avérer plus qu’utiles lors de notre retour dans les locaux de l’entreprise. La maîtrise des outils informatiques et numériques sera à coup sûr une plus-value sur le long terme. Ainsi le recours aux réunions virtuelles et aux groupes de travail ne sera plus qu’une simple formalité pour tous les salariés qui auront déjà procédé de la sorte depuis chez eux. Les collaborateurs d’une entreprise s’attendent aussi à une certaine empathie de la part de leur manager, avec notamment la possibilité d’avoir des horaires de travail flexibles dans une période où les changements sont fréquents et peuvent venir chambouler l’activité professionnelle : on citera par exemple la fermeture immédiate de la classe de votre enfant dès le premier cas de contamination au coronavirus. 

Vous allez aimer