Télétravail : travailler en toute sécurité informatique

21 février 2022
Le télétravail, décuplé par la pandémie de COVID-19 qui a contraint de nombreux salariés à travailler à distance, est une opportunité malheureusement très alléchante pour les cybercriminels. Outre les problématiques de terrain liées au télétravail telles que la capacité à interagir avec ses collègues, il est également important, dans ce genre de situation, de ne pas mettre de côté la question de la sécurité informatique. 

Quels sont les dangers informatiques que l’on peut rencontrer en télétravail ? 

La sécurité informatique est l’affaire de tous, mais un dossier à boucler rapidement ou une mission de dernière minute peuvent parfois diminuer notre niveau de vigilance, trop consciencieux que nous sommes à vouloir atteindre et remplir tous nos objectifs. De nombreux risques informatiques sont inhérents à la pratique du télétravail : le phishing, ou hameçonnage, qui consiste à dérober des informations confidentielles via le piratage de comptes de messagerie, ou encore les rançongiciels (en anglais ransomwares) qui bloquent l’accès aux données d’une entreprise pour ensuite réclamer une rançon. Les risques du télétravail comprennent aussi les faux ordres de virement, qui peuvent s’avérer nuisibles pour une entreprise. 

Comment lutter efficacement contre la cybercriminalité ?  

Une bonne sécurité informatique passe par une vigilance accrue : il convient de fournir un matériel sécurisé aux employés avec tout le nécessaire (logiciels antivirus, accès protégé par un mot de passe et un identifiant). La sécurité des mots de passe revêt une importance particulière, puisqu’un mot de passe complexe sera beaucoup plus difficile à deviner pour un cybercriminel, ce qui limitera grandement les attaques informatiques.  

Pour limiter les risques, le salarié devra aussi veiller à séparer ses activités professionnelles de ses activités personnelles en travaillant par exemple sur un réseau privé virtuel. Enfin, la sauvegarde régulière du travail doit aussi permettre de protéger les données des cybercriminels. 

Vous allez aimer