Le droit à la déconnexion en période de télétravail

23 février 2022
Lorsque l’on travaille depuis son domicile, la tentation nous pousse parfois à regarder nos mails professionnels alors que nous avons pourtant fini notre journée de travail. Le télétravail, expérimenté par bon nombre de salariés depuis 2020, a accru cette tendance, alors même que le droit à la déconnexion a été formalisé pour justement conserver cette distinction nécessaire entre la sphère privée et la sphère professionnelle. 

Que dit le Code du travail en matière de droit à la déconnexion ? 

Le droit à la déconnexion n’est pas l’apanage de quelques employeurs qui auraient décidé de mettre leurs salariés dans les meilleures conditions en période de télétravail, c’est bien un texte de loi présent dans le Code du travail depuis le 1er janvier 2017. Il a pour but de préserver la liberté et la santé des salariés en limitant l’intrusion du professionnel dans le privé. Ainsi, un employeur, même en télétravail, n’est pas censé contacter ses collaborateurs pendant leurs vacances, les week-ends ou les soirs. La sécurité des salariés est assurée par cette loi afin qu’ils puissent profiter de leur vie personnelle une fois leur travail terminé. 

Comment éviter le surmenage ?  

Le droit à la déconnexion est un droit des salariés qui doit s’accompagner de mesures efficaces pour limiter le stress, mais aussi les troubles du sommeil, voire les burn-out. Afin de lutter contre le surmenage de ses équipes, un employeur peut par exemple éviter d’envoyer des mails et des messages à ses collaborateurs lorsque leur journée de travail est déjà terminée. En plus de respecter leur droit à la déconnexion, il les encouragera à eux-mêmes se déconnecter (certains salariés voudront en effet continuer à travailler, quel que soit le moment, même sans incitation de leur supérieur hiérarchique). Un manager peut aussi aider à définir des horaires de travail fixes afin de rendre plus facile le passage de la sphère professionnelle à la sphère privée. Le salarié doit tâcher de s’y conformer pour sa propre santé mentale. 

Vous allez aimer